ESCRIME

TCMS Escrime

Les 3 armes

 

Accueil

Sommaire

Haut

Bas

 

Fleuret ...Epée ...Sabre ...

 saison 2003

 

LES 3 ARMES de l'ESCRIME

 

 

de caractéristiques particulières et de technique spécifique, elles utilisent et  développent  des qualités sportives différentes :

FLEURET EPEE - SABRE

 

 

Une ARME comporte  :

1. Une LAME d’ACIER flexible, avec un  « bouton »   à l’extrémité avant et à son extrémité arrière par la « soie » (celle-ci est incluse dans la poignée lorsque l'arme est montée).

2. Une POIGNEE montée sur la « soie » qui permet à la main du tireur de tenir l'arme.

3. Une COQUILLE métallique, fixée - la partie convexe vers l'avant - entre la lame et la poignée, qui sert à protéger la main tenant l'arme.


Les 3 armes sont « ELECTRIQUES » depuis 1990 (Epée dans les années 30, Fleuret en 1956 et sabre en 1990) : la touche est matérialisée par une lampe qui s’éclaire.

Haut- Fleuret - Epée - Sabre - Bas

 

 

FLEURET

HISTORIQUE

Le FLEURET est inventé en Italie au XVIIe siècle. Le terme « fioretto » apparaît vers 1622. C’est une arme destinée à l’enseignement (la lame comporte en son extrémité un bouton de protection qui ressemble à un petite fleur d’où le nom de fleuret ). Le fleuret est initialement à la base du développement d’une escrime ESTHETIQUE. Au début du siècle les conventions sont réduites pour donner un véritable statut d’arme sportive au fleuret.

CARACTERISTIQUES

La LONGUEUR totale du fleuret est de 110 cm avec une lame d'acier de 90cm (section quadrangulaire). Le poids total est inférieur à 500g. La coquille ronde a un diamètre de 10 cm environ. La poignée a une longueur de 20 cm. Au fleuret électrique, une pression de 500g est nécessaire pour toucher.

 


Le fleuret est une ARME d’ESTOC : la touche est donnée de la pointe seulement.

Les touches sont portées au BUSTE (lampe de couleur) hors masque et bras (lampe blanche indiquant « non valable »). 

Le fleurettiste porte une veste électrique spéciale en plus de l’équipement normal pour matérialiser la partie valable du buste.


Le fleuret est une arme dite « CONVENTIONNELLE ». En particulier la priorité est donnée (par l’arbitre) à l’attaque qui doit être exécutée dans des conditions particulières (bras allongé, dans le temps d’escrime, …). A ce titre, le fleuret reste très dépendant de l’arbitrage et les décisions arbitrales souffrent de contestation.. 

Les touches « doubles » ne sont pas comptabilisées. Si l'arbitre juge que les 2 attaquants ont « raison », il y a « simultané» et aucune touche n'est attribuée.

   

Haut- Fleuret - Epée - Sabre - Bas

 

EPEE

HISTORIQUE

L’EPEE moderne est née avec le XXe siècle. Vers 1880, le Maître Ambroise Baudry, soucieux de redonner ses lettres de noblesse à une escrime devenue par le biais du fleuret essentiellement « artistique et conventionnelle » invente une arme d’étude nouvelle, l’épée, issue en droite ligne de  l’arme du duel. Il ajoute à la lame une pointe d’arrêt. La pratique de l’épée devient alors un sport où la vitesse joue un rôle plus important que la sécurité (qui primait jusqu’alors dans le duel). C’est la différence essentielle qui existe entre l’épée d’hier (duel) et l’épée sportive d’aujourd’hui.

CARACTERISTIQUES

La LONGUEUR totale de l’épée est de 110 cm avec une lame d'acier de 90cm (section triangulaire). Le poids total est inférieur à 750g. La coquille ronde a un diamètre de 13,5 cm. La poignée a une longueur de 20 cm. A l’épée électrique, une pression de 750g est nécessaire pour toucher.


L'épée est une arme d'ESTOC : la touche est donnée de la pointe.

Les touches sont portées sur l’ensemble du CORPS.

Le point est accordé à celui qui touche le premier. Dans le cas particulier où les 2 adversaires se touchent simultanément (moins de 1/25e s), il y a « double », chaque tireur marque un point.


L’épée n’est pas une arme « conventionnelle ». L’arbitre juge essentiellement le respect des règles de l’assaut (respect de l’adversaire, tireur sur la piste, limite du terrain, corps à corps,...). Le point est accordé à celui qui touche l’adversaire le premier (moins de 1/25e s). 

Il peut y avoir « double », chaque tireur marque alors un point. La notion de « double » est très importante à l’épée puisqu’elle peut être utilisée sciemment à des fins de tactique en cours de match. Celui qui mène l'assaut a intérêt à rechercher le double !

   

Haut- Fleuret - Epée - Sabre - Bas

 

SABRE

HISTORIQUE

Le SABRE moderne prend son origine et puise ses traditions dans le sabre de cavalerie. On pense que ce sont les Magyars qui introduisirent l’escrime au sabre vers la fin du XVIIIe siècle. Sur cette base les Italiens inventent à la fin du XIXe siècle le sabre léger (la « sciabola ») ancêtre du sabre sportif actuel.

CARACTERISTIQUES

La LONGUEUR totale du sabre est de 105 cm avec une lame d'acier de section triangulaire vers le talon puis rectangulaire vers le bouton, sa longueur maximale est de 88 cm. Le poids total est inférieur à 500g. La coquille est pleine, extérieurement lisse. Elle présente une forme convexe continue se terminant par le capuce fixé au pommeau.


Le sabre est une arme d'ESTOC et de "TAILLE" : la touche est donnée de la pointe ou avec le premier tiers de la lame, le « tranchant ».

Seules sont comptabilisées les touches portées au BUSTE (y compris le masque et les bras).

Le sabreur porte une veste électrique spéciale, un masque et un gant « conducteurs » en plus de l’équipement normal.


Le sabre est une arme « CONVENTIONNELLE » qui obéit à des règles précises. En particulier la priorité est donnée (par l’arbitre) à l’attaque qui doit être exécutée dans des conditions particulières (bras allongé, dans le temps d’escrime, …-). A ce titre, et bien que le règlement ait été simplifié, le sabre reste très dépendant de l’arbitrage. 

Les touches « doubles » ne sont pas comptabilisées. Si l'arbitre juge que les 2 attaquants ont « raison », il y a « simultané» et aucune touche n'est attribuée. Pour éviter « simultanés » la « flèche » (course vers l'avant) est interdite

   

 


Haut- Fleuret - Epée - Sabre - Bas

T.C.M.S. Escrime - Site créé et géré par J.F.GAJEWSKI -